Un bilan qui est plutôt mitigé.

Apparemment, cela fait 148 jours que j'ai posé mes pieds sur ce cher sol londonien que j'aime tant. Oui, j'aime cette ville, j'aime cette capitale, j'aime la vie qu'il y a ici, il n'y a pas à dire. Mais tout serait mieux avec ma famille et mes amis ici. Ils sont tellement loin, j'ai tellement peur de les perdre... Je sais à quel point ils comptent pour moi, et j'espère qu'il en est de même pour eux.

Malgré cela, il y a quelque chose que je veux continuer à faire, c'est voyager. Plus en tant qu'au pair. Ce job, je ne l'aime pas spécialement.

Il y a des avantages bien sûr. Aucune facture, de l'argent de poche juste pour regarder des enfants jouer et leur faire à manger. Tout ce qu'on peut rêver.
Mais le problème, c'est que la semaine, être tout le temps avec ces gamins qu'on ne supporte pas tant que ça et  devoir faire la femme de ménage pour qu'ils soient contents quand ils rentrent chez eux (et encore, ils arrivent à se plaindre), c'est pas forcément cool.

A mi-chemin, à part mes hosts, je n'ai pas encore rencontré d'anglais. En fait, même mes hosts ne sont pas vraiment anglais (Ecossais et Africaine). Ce n'est pas les heures passées dans différents pubs qui ont faits quelque chose... Rien... Que dalle... A part quelques serveurs très sympathique de pub ou de restaurant, mais même pas anglais (polonais et portugais)... C'est quand même regrettable... Je veux rencontrer un anglais. Un vrai.
Malheureusement, Londres, ville cosmopolite, n'est pas le meilleur endroit pour rencontrer un vrai anglais... Tu peux en rencontrer du monde, et bizarrement, beaucoup de français. "Putain de bordel de merde" moi je dis... Enfin, elle a dit.

J'ai fait quelque chose que je n'aurais pas fait aussi. Je suis aller à Dublin, tout seul. Heureusement, le 2ème jour, il y avait le neveu de ma host qui m'a fait faire un petit tour de la ville (bon j'avais déjà vu tout ce qu'il m'a montré ^^). Mais le truc, c'est que j'ai pris mon sac à dos, et je suis parti tout seul (oui 2 fois que je le dis). Je me suis débrouillé tout seul à visiter. Bon, j'ai eu de l'aide pour me lancer et trouver une auberge (merci d'ailleurs =D). Mais je suis parti tout seul :) (3ème fois que je le dis). Ah, et j'ai pris l'avion aussi pour la première fois. C'est cool aussi =D ! I love it !

Ah, et dans 2 jours, je serais à Manchester :) ! Enfin, je commence à visiter autre chose que Londres, je commence à visiter l'Angleterre. Il y a tellement d'endroits où je voudrais aller, mais je n'aurais pas le temps, je le sais... Mais c'est une raison de plus pour revenir :). Parce que oui, je compte revenir en Angleterre, et à Londres. Londres. Cette ville surveillée de partout à un côté oppressant mais aussi rassurant. Cette ville où à 3h du matin tu peux prendre un bus pour rentrer chez toi. Cette ville où les gens sont beaucoup plus sympathiques. Cette ville où à 4h du matin, tu peux encore faire des rencontres. Cette ville, où à cette heure-ci, les 9 dixièmes des personnes dans les bus sont bourrés, ce qui donnent une ambiance plutôt chaleureuse. Cette ville, où après rencontré un mec sur Piccadilly, tu vas te balader avec lui, juste pour parler, en sachant que tu ne le reverras pas, mais tu passes un bon moment... Je pourrais en dire tellement de bien de cette ville...
Certes, j'ai eu quelques frayeurs.

Cette ville où j'ai rencontré des personnes formidables. Cette ville où des amitiés se sont créées.
Au début, jamais je n'aurais pensé raconter ma vie aussi ouvertement à des inconnues. Mais vu que ces 3 inconnues sont devenues des amies, et je l'avoue, l'alcool aidant parfois, elles connaissent tout de moi (et je connais tout d'elles).

Plus tard, je vais être fier de raconter à mes enfants que j'ai vécu à Londres. Ou peut être pas. Peut être pas, si un jour, je décide de vivre à Londres, définitivement. Ou quelque part d'autres en Angleterre... Ou quelque part d'autres en Europe... Ou quelque part d'autres dans le monde...

Ce voyage est ma première expérience à l'étranger, mais ce n'est pas la derière !

Après tout, ce bilan ne m'a pas l'air si mitigé que ça...